Quelles études pour devenir assistante de direction ?

S’il y a une quinzaine d’années encore, le diplôme roi pour accéder à la fonction assistanat était le BTS Assistante de Direction, aujourd’hui les choses ont bien changé. Les besoins de l’entreprise ont évolué et sont plus élevés, d’où la nécessité de revoir l’offre de formations dans le secteur.

On a d’une part segmenté la formation pour tenter de répondre à toutes les facettes du métier d’assistante de direction. Ainsi trouve-on :

  • Le BTS Assistant Manager qui destine a priori à un positionnement proche des instances de Direction.
  • Le BTS Assistant de Gestion PME/PMI qui prépare davantage à des fonctions plus généralistes d’Office Management.

Une qualité globale en baisse

D’autre part,  ce BTS qui était jadis principalement proposé à l’issue d’une filière générale jusqu’au Baccalauréat, est aujourd’hui ouvert en priorité au Baccalauréat professionnel.

Si on ajoute à cela, la baisse du niveau général global, on assiste au triste constat dans la filière, qu’un diplômé d’un bac + 2 aujourd’hui est dans les faits souvent d’un niveau inférieur au titulaire d’un CAP d’antan.

Ainsi, dans leur grande majorité, les diplômés d’un Bac +2 occupent plutôt des postes au sein des différents services des entreprises. Ils ont ensuite davantage de mal à évoluer pour atteindre les instances dirigeantes des sociétés ou des groupes. Leurs compétences linguistiques, par ailleurs souvent limitées sont autant de freins supplémentaires à cette évolution.

Des profils plus généralistes

Dans des entreprises au fonctionnement toujours plus compliqué et à l’ère du tout-numérique, les entreprises et leurs dirigeants ont besoin de profils plus généralistes et plus formés pour faire face au traitement d’une information complexe et volumineuse.

Ainsi, on retrouve de plus en plus d’assistantes de direction titulaires d’un diplôme de niveau Bac +4 ou 5, issues de formations diverses : droit, comptabilité, gestion… Ce sont avant tout les qualités relationnelles et les facultés d’adaptation qui priment aujourd’hui.

D’ailleurs, on constate que les assistantes plus séniors, titulaires d’un Bac + 2 et officiant au niveau des Directions générales, optent de plus en plus souvent pour des formations complémentaires en droit ou en finance par exemple, afin de mieux comprendre leur environnement et légitimer, voire optimiser leurs actions et interactions.

Inévitablement la fonction assistanat comme toutes les autres, est constituée de personnes plus ou moins curieuses, plus ou moins ambitieuses, volontaires ou travailleuses, des personnes qui cumulent au savoir-faire, un réel savoir-être. Autant de qualités qui permettront aux mieux dotées de se distinguer auprès des grands dirigeants qu’elles finiront par assister en occupant des postes de haut niveau en termes d’exigence et de hiérarchie.

Mais au-delà des outils et de la formation, la seule personnalité boostée par le facteur chance, peut aussi contribuer à transformer une secrétaire en assistante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *